Le développement d'Internet facilite le partage de connaissances. Désormais une image, un livre ou encore une musique peuvent être facilement accessibles et falsifiables. Le savoir appartient à tout le monde. Dans ce cas, beaucoup se questionnent sur l'utilité de mentionner les œuvres et auteurs originaux. Pour quoi le plagiat est interdit ? Quels intérêts ai-je à respecter le droit d'auteur ?

 

Sommaire : 

 

Pour certifier d'un comportement intègre

Pour certifier d'un comportement intègre

La réponse la plus évidente à la question "Pour quoi ne pas plagier?" est : pour respecter la loi, en tant que citoyen responsable. Le plagiat est un délit au regard du Code de la Propriété Intellectuelle (Legifrance, art L 122-4) : le plagiat est strictement interdit et punissable pour inciter à des comportements intègres. Les derniers cas de plagiat font face à de lourdes sanctions : amende, exclusion de l'établissement académique, annulation des diplômes obtenus...

L’intégrité est l’antidote à la reproduction, la contrefaçon, le plagiat.

> Imaginez que vous passiez une année à faire des recherches, rédiger un livre, chercher un éditeur, imprimer et faire la promotion de votre ouvrage. Comment réagiriez-vous si quelqu'un s'appropriait le fruit de votre travail, sans rien donner en retour, et en s'attribuant tout le mérite ? Cela s'appelle du vol et même du plagiat.

Citer ses sources de manière correcte notamment, c’est reconnaître la contribution des autres dans la constitution de notre propre savoir, c’est permettre à tout un chacun de se faire une idée de l’évolution de la pensée à travers le temps, et c’est répondre à l’exigence réglementaire et légale de respect de la propriété intellectuelle.

Frauder lors d’un examen ou d’un test c’est aller à l’encontre des valeurs d’honnêteté et d’exemplarité attendues de tout ingénieur ou manager.” “Intégrité académique” HEIG

 

Comment les enseignants peuvent sensibiliser les étudiants à l’intégrité académique ?

 

 

Les comportements frauduleux en matière d’intégrité académique ont évolué avec les technologies et la création d’un marché du plagiat sur Internet. Ils s’accompagnent d’un mode de production différent des textes qui pose la question de savoir qui construit la connaissance et quel est le statut de la connaissance produite. Il est donc primordial de sensibiliser et de former à la fois les étudiant-es et les enseignant-es à cette problématique et de disposer d’un éventail de mesures.” “Intégrité académique dans les études”, Université de Genève.

 

Pour que les enseignants puissent former leurs étudiants, il est nécessaire qu’ils le soient également. Pour cela, Compilatio propose des formations pour les étudiants et les enseignants.

 

Modules de formations anti-plagiat
Pour valoriser les productions originales

Pour valoriser les productions originales

Les auteurs, musiciens, artistes... imaginent le futur, créent de la beauté, appellent à la réflexion ou partagent des études scientifiques. Grâce à leurs œuvres et recherches, ils  améliorent le quotidien, en acceptant de partager leurs connaissances, trouvailles, opinions. Le droit d'auteur permet de valoriser les productions originales pour que le monde continue son évolution. Il est donc important de ne pas plagier pour encourager ces "inventeurs" et les remercier pour leurs contributions personnelles. Le créatif obtient une rémunération et peut ainsi continuer d'innover. Le fait d’apposer son nom à une œuvre permet à l'auteur de protéger son travail et d'obtenir les mérites associés.

> Y-avez-vous pensé ? En faisant le choix de ne pas plagier et d'apporter vos propres idées, vous devenez vous-même un "inventeur", un "créatif".

Comment les enseignants peuvent-ils encourager la créativité de leurs étudiants ?

 

Certains ont imaginé un jeu pédagogique pour développer l’imagination des apprenants, le “bus à l’envers”. L’enseignant formule une problématique et tire une carte comme consigne. On demande par exemple,  de réfléchir sous un angle différent ou d’utiliser ses sens. Source : “Innovation pédagogique : un jeu pour révéler la créativité des étudiants”, Marie-Laurence Caron-Fasan et Guy Parmentier, The conversation.

 

Pour contribuer à la recherche

Pour contribuer à la recherche

Lorsque le droit d'auteur est respecté, la recherche peut évoluer dans de bonnes conditions. En effet, dès lors que les œuvres et auteurs originaux sont explicitement mentionnés, il est plus facile de comprendre la naissance d'une idée, son évolution, les débats qui l'alimentent, les contributions de chacun... Comme un édifice qui serait construit par plusieurs artisans et corps de métiers, pour former un ensemble, toujours plus complet. Il est important de pouvoir retracer le travail de chacun, dans l'éventualité de questionnements futurs par exemple.

> En mentionnant la source de votre réflexion, vous prenez en compte le travail de vos pairs, pour apporter votre pierre à l'édifice. Cela permet de compléter une citation, challenger une idée, nourrir un concept...afin d'y apporter votre propre réflexion, votre esprit critique.

 

Comment les étudiants peuvent-ils contribuer à la recherche sans rien dépenser ?

 

Pour valoriser les auteurs qui ont participé à l’écriture de votre travail de recherche, mémoire ou thèse, veiller à construire une bibliographie détaillée. S’il le souhaite, le lecteur peut ainsi poursuivre sa réflexion avec les sources mentionnées. C'est ainsi que vous contribuer à valoriser les auteurs et leurs travaux.

 

Construire une bibliographie efficace
Pour attester de la qualité

Pour attester de la qualité

Faire le choix de ne pas plagier, c'est authentifier la qualité de votre création en prouvant que vous vous êtes appuyé sur des sources et des auteurs fiables. Le lecteur sera en confiance. Il sera aussi libre de pouvoir approfondir sa réflexion en consultant les écrits des auteurs initiaux mentionnés.
Citer les auteurs met donc en valeur votre création car elle s'appuie sur les faits établis et vérifiés. Ne l'oubliez pas : chaque auteur est garant de la véracité des faits et de l'originalité de son idée.

> En mentionnant des sources fiables, vous attestez donc de votre assimilation des méthodes de recherches et des normes de citations, de votre sérieux, de votre intégrité, et de la qualité de vos propres recherches. Vous attestez être garant des droits d'auteur et soignez ainsi votre réputation.

Comment les étudiants peuvent certifier de la qualité de leur devoir académique ?

 

L’utilisation d’un logiciel de détection des similitudes vous permet d’être certain d’avoir bien cité toutes vos sources : la paraphrase, le recyclage d’un ancien devoir, un passage traduit, une image, un graphique, une source secondaire ou encore une source anonyme.

En fin ou en début de copie, l’examinateur apprécie d’avoir le rapport d’analyse délivré par Studium. Il indique le pourcentage de similitudes détecté. Généralement, 5% de copier-coller non sourcés sont accordés (renseignez-vous auprès de votre établissement académique). L’ajout du rapport d'analyse indique votre volonté de respecter le droit d’auteur et l’examinateur se sent en confiance pour la lecture de votre devoir.

Le programme Studium accompagne les étudiants avec une boîte à outils gratuite sur simple inscription : méthodes de référencement, normes de citations, quiz, infographies...

En savoir plus sur Studium

Les auteurs et leurs ayants-droit sont protégés par le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Pour exercer ce droit litérraire, il faut en avoir la paternité ou la propriété.

Vous l'aurez compris, le plagiat est interdit car un manquement au respect du droit d'auteur porte grandement préjudice au fautif mais également à tous les créatifs et auteurs dont les idées sont "pillées".

Il est donc essentiel de valoriser les auteurs et leurs citations. Comme le disait Paul Desalmand, “Une citation sans références est à peu près aussi utile qu'une horloge sans aiguilles.”

 


Sources : 

Pour aller plus loin :