Dans un article précédent, nous te présentions l’intérêt de citer correctement tes sources afin de ne pas être accusé de plagiat (consulter l’article). Aujourd’hui, focus sur la reformulation : une technique de citation que tu dois indispensablement maîtriser pour réussir tes écrits !

Reformuler : les 3 pièges à éviter

Reformuler trop superficiellement

Reformuler ce n’est pas simplement remplacer quelques mots de la phrase par des synonymes. Tu dois t’approprier le passage cité en  l’adaptant à ton propre style d’écriture, en changeant sa structure…tout en veillant à ne pas changer le sens !

Un exercice difficile qui requiert de l’entrainement pour ne pas tomber dans une forme de « paraphrase superficielle » dans tes travaux.

Reformuler sans comprendre

Un conseil : si tu n’es pas sûr de comprendre la totalité du concept de l’auteur, ne l’utilise pas dans ton travail. Tu auras bien du mal à le rédiger avec tes propres mots et ton professeur se rendra vite compte de ton « malaise » face au concept et risque de t’interroger sur ce point précis. Choisis des références qui te parlent et te permettent d’apporter ton propre point de vue.

Reformuler sans citer la source

Reprendre les idées d’un auteur n’est pas interdit, à condition de ne pas dissimuler au lecteur, son origine. En effet, la reformulation ne se passe pas de citation et de référence à l’auteur : on prend une idée à quelqu’un, on le cite. Dans le cas contraire, on tombe dans le plagiat : un délit qui appelle diverses sanctions. Pour preuve, fin 2016, deux étudiants de l’Université de Brest se sont fait exclure pour avoir copier-coller des passages depuis le Net sans citer les auteurs (Lire l’article)

 

Reformuler : un art apprécié

En tant qu’étudiant

On te l’a dit plus haut, maîtriser l’art de la reformulation est la preuve pour tes correcteurs que tu as bien compris ce que tu écris. Si tes professeurs te demandent des références bibliographiques, c’est justement pour évaluer tes capacités à mobiliser des écrits au service d’un sujet spécifique au travers de commentaires analysés et interprétés.

En tant que futur professionnel

Quelque que soit ton futur métier, il semble que la reformulation sera la clé de succès. Voici divers exemples :
– Pour un commercial, reformuler la demande de son client va permettre de le rassurer et de lui prouver qu’il est bien compris.

– Pour un manager, la reformulation permettra de clarifier un élément, de recentrer un débat, de faire le point et de permettre aux interlocuteurs de suivre et se reconcentrer

– Pour un salarié, reformuler sera l’occasion de clarifier les demandes de ses supérieurs et de confirmer que les deux partis vont aller dans la même direction.

 

Reformuler : des phrases clés

Pour t’aider à la reformulation dans tes écrits, nous te proposons quelques phrases pour introduire les propos d’un auteur :

« D’après cet auteur, … »

«  Ainsi, selon cet auteur, … »

«  Si nous reprenons les propos de l’auteur… »

« Cela revient à dire que… »

« Autrement dit… »

« Cet auteur semble dire que … »

« En d’autres termes… »

« Si l’on en croit les dires de cet auteur, … »