« Alors que le développement d’Internet et de l’informatique permet aux étudiants (ou aux doctorants) de faciliter le plagiat des articles, un député de la majorité vient de demander à la ministre de l’Éducation si elle n’envisageait pas d’imposer l’utilisation de logiciels « anti-plagiat » à toutes les universités françaises. Au travers d’une question écrite publiée au Journal Officiel, le député Christophe Premat a invité la nouvelle ministre de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur, Najat Vallaud-Belkacem, à mettre en oeuvre un « plan ambitieux de lutte contre le plagiat ». L’élu socialiste, qui occupait jusqu’ici des fonctions d’enseignant-chercheur, fait ainsi valoir qu’à « l’heure du numérique, de plus en plus de travaux universitaires sont composés de plagiat ». Christophe Premat veut faire de la prévention contre le plagiat dans les universités afin de garantir une qualité dans les travaux des élèves. Le plagiat touche de plus en plus d’étudiants car avec le développement de l’informatique et des ressources en ligne, certains sont en effet tentés d’aller piocher en quelques clics des extraits sur Internet, sans mentionner ensuite leur source comme il se doit.

next-impact
Lire l’article de NextInpact

D’autres articles abordent également cette initiative:

digischool
Lire l’article de Digischool

figaro-etudiant
Lire l’article du Figaro Etudiant

presse-citron
Lire l’article de Presse Citron