Parler en public peut nous faire trembler

Que vont-ils penser de ma prestation ? Suis-je assez bien préparé ? Eh si je me mettais à bégayer ou à oublier ce que je veux dire ?

Tous les jours, nous échangeons avec nos proches ou avec des inconnus. Pourquoi parler devant un public attentif et formalisé nous fait-il si peur ?

Deux grandes raisons à cela : la peur du jugement de l’auditoire et le manque de confiance en soi.

 

Sommaire

  1. Pourquoi apprendre à parler en public ?
  2. Comment bien se préparer pour la prise de parole orale ?
  3. Comment gérer son stress pendant la communication orale ?
  4. Comment la visualisation est-elle utilisée pour la présentation orale ?
Pourquoi apprendre à parler en public ?

1. Pourquoi apprendre à parler en public ?

Que vous le vouliez ou non, que vous soyez timide ou éloquent, vous êtes amenés à pratiquer la prise de parole en public tout au long de votre vie. 

  • En tant qu’étudiant, la présentation orale est un exercice très demandé : exposé oral, oral de baccalauréat, soutenance de mémoire de fin d’étude, de thèse ou de doctorat, entretiens de sélection dans certaines filières spécifiques…
  • En tant que jeune diplômé, la recherche d’un emploi vous amène à vous exprimer oralement : entretiens d’embauche, échanges avec des cabinets de recrutement…
  • En tant que professionnel, vous produisez des « pitches » : présentation de votre entreprise à des investisseurs, compte rendu à vos supérieurs de vos actions quotidiennes, véhicule de vos idées novatrices lors des réunions de travail…
  • En tant qu’adulte, de manière générale, vous avez besoin de savoir vous exprimer à l’oral : débat avec des amis sur des sujets sensibles, affirmation d’une idée, prononciation des vœux de mariage, éducation des enfants…

Sur le plan personnel et professionnel, la qualité de votre prise de parole vous permet de faire la différence et de marquer les esprits. 

 

2. Comment bien se préparer pour la prise de parole orale ?

Le conseil le plus précieux est de vous entraîner à parler en public. Pour cela, vous pouvez enregistrer votre voix ou vous filmer. En écoutant votre production, vous trouvez facilement les éléments à corriger. Vous jugez ainsi de la qualité de votre intonation de voix et de votre gestuelle.

Afin de respecter le temps défini pour votre prise de parole, chronométrez-vous lors de vos entraînements.

Si c’est autorisé, vous pouvez prendre des notes pour vous aider à vous exprimer. Notez uniquement des mots clefs, pas de phrase. Il est fortement déconseillé de se contenter de lire ses notes.  

N’apprenez pas votre élocution par cœur. On ne vous demande pas de réciter un poème. De plus, ça peut vous faire perdre vos moyens si vous êtes interrompus.

Enfin, prévoyez une tenue vestimentaire adaptée et confortable. Se sentir à l’aise est primordial pour pouvoir se concentrer sur son élocution et pas sur sa tenue.

 

Comme on l’observe dans le brillant film-documentaire "A voix haute – La force de la parole", de Stéphane De Freitas et Ladj Ly, on peut apprendre à devenir un bon orateur. Tout est question de volonté, de technique et de rigueur.

apprendre à devenir un bon orateur
stress parler en public

3. Comment gérer son stress pendant la communication orale ?

Vous commencez votre présentation orale et vous sentez vos joues se rougirent, le mal être s'installe et la voix tremble. Comment faire pour calmer son stress au milieu de votre oral ? Assumez votre état et restez vous-même. 

Plus vous tentez de contrôler votre stress, plus il vous envahit. Au contraire, acceptez-le et il s’en ira. Vous pouvez tout à fait en faire part à votre assistance : “Je me sens stressé pour cet exercice mais je vais faire de mon mieux”. Cette petite phrase magique vous permet de montrer à votre public que vous travaillez pour surmonter votre trac. Elle invite l’auditoire à vous rassurer et à vous donner la confiance que vous manquez à ce moment-là. Pour finir, paradoxalement, elle fait disparaître le stress.

Alors soyez vous-même.

Ensuite, pour éviter le stress en cas de découverte du plagiat dans votre exposé, il est primordial de citer vos sources. Soyez-sûr de votre présentation et prouvez votre intégrité académique.

4. Comment la visualisation est-elle utilisée pour la présentation orale ?

 

“Avant une compétition, les athlètes de haut niveau pratiquent ce truc qui s’avère efficace pour tout type de performance. Les yeux fermés, on se projette au cœur de la réunion virtuelle, conférence ou autre évènement où nous aurons à nous exprimer publiquement. On s’y imagine complètement à l’aise, en contrôle, et tout se passe à merveille. Notre cerveau sera conditionné à associer l’événement à une émotion positive plutôt qu’à un stress. Et si on a la possibilité de faire un repérage des lieux avant ou des tests de son et de connexion internet en amont, tant mieux! La visualisation n’en sera que plus facile et ça fera un inconnu de moins à gérer le jour J. “

Source : "7 conseils pour parler en public et devant l’écran", L'effet A, par Véronique Gauthier23/04/2020. 

 


Lors d’une prise de parole, on peut identifier clairement ceux qui tâtonnent et ceux qui maîtrisent. Que vous soyez de nature timide ou plutôt extraverti, vous pouvez apprendre l’art oratoire : 

  • Assumez votre état émotionnel surtout si vous êtes stressé.
  • Préparez consciencieusement votre support de présentation visuelle.
  • Entraînez-vous : posture, éloquence, gestes, voix, temps.
  • Préparez des notes sous forme de mots clés.
  • Choisissez une tenue confortable pour le jour J.

Pour finir, voici 2 derniers conseils.

Pensez à bien citer vos sources dans votre présentation visuelle afin d'éviter le plagiat.

Et ensuite, demandez un feedback bienveillant à votre auditoire. Qu’ont-ils pensé de votre parole en public ? Cela vous permet de comprendre vos forces et vos points à travailler.

 


Pour aller plus loin :