La présentation visuelle ou exposé est un exercice de plus en plus demandé pour mettre en valeur son travail. Le professeur peut ainsi juger de la compréhension du sujet. De plus, ce format séduit de plus en plus les élèves / étudiants et les enseignants par son côté ludique. Il y a certaines astuces à savoir pour performer sa présentation.

La connexion avec son public

Les 90 premières secondes doivent vous permettre de vous connecter avec votre assistance. Voici quelques idées pour y arriver:

Poser une question

Parler d’un chiffre impactant

Montrer des images et demander à votre public de deviner le sujet dont vous allez parler

Parler d’un fait général pour vous recentrer sur votre sujet ensuite : « comme vous le savez… »

Un sommaire visuel efficace

Les mots « introduction » et « conclusion » ne se mettent pas dans un sommaire de présentation visuelle, juste dans les titres des slides correspondantes.

Les titres des parties peuvent être des questions, des hypothèses à vérifier. Ils doivent susciter l’intérêt sans trop en dire, apporter une partie de la réponse à la problématique et peuvent être présentés de façon traductionnelle ou sous forme d’image ou de Mind Map.

Une slide épurée pour faciliter la compréhension

Avant toute chose, réfléchissez à qui vous vous adressez ? Professionnels / amateurs ? Adultes / enfants ? Votre discours devra être adapté avec des mots compréhensibles par votre public.

Vous avez certainement beaucoup d’informations à donner. Pour que l’on vous comprenne bien, votre présentation doit être légère:

Une slide = une idée

Une information à la fois

Un mot ou une image pour résumer une idée

Un visuel peu encombrant : attention à l’arrière plan trop chargé

Une dizaine de puces maximum

Des couleurs sobres pour ne pas cacher le texte

La même charte graphique pour tout le document (même couleur, même police d’écriture, même animation…)

A ne surtout pas faire

Oublier de citer ses sources > Pensez à vérifier vos écrits avec Studium.

Utiliser des images non libres de droit > Soyez un citoyen numérique, respectueux de ceux qui ont produit ces images.

Mettre beaucoup d’animations et toutes différentes > Vous allez perdre votre lecteur.

Lire le support visuel pendant la présentation > Vous êtes là pour animer, pour faire vivre votre sujet, pas pour lire.

Tourner le dos à l’auditoire > Ça peut être considéré comme un manque de respect et vous serez beaucoup moins audible.

La conclusion, réponse à la question

Elle est une réponse à la problématique posée en introduction et doit résumer chaque partie de façon brève. De même, la conclusion doit impacter votre public et finir par une ouverture : un lien vers un site pour en savoir plus,  une comparaison du sujet avec d’autres pays…

Les derniers réglages avant le jour J

Tout d’abord, l’appréciation de votre oral dépend de ce que vous aurez préparé et de votre attitude face à l’examinateur car 93% de la communication est non verbale. La règle des 3V d’Albert Mehrabian explique que la perception du message reçu est constitué par:

55% de VISUEL (ce qu’il voit : expression du visage et langage corporel)

38% de VOCAL (ce qu’il entend : intonation et son de la voix)

7%  de VERBAL (ce qu’il comprend des mots : le contenu du message lui-même)

COMMENT MIEUX COMMUNIQUER ?

Ensuite, votre note dépend donc de vos recherches (idées claires, efficaces et structurées), de votre visuel de présentation et de votre attitude (présence, aisance, partage avec l’audience). Vous l’aurez compris, pour que votre présentation soit réussie, il faut répéter votre texte et vérifier que tout fonctionne comme vous le souhaitez.

Attention à la différence PC / MAC et les différences d’adaptateurs pour le projecteur. Vous pouvez éventuellement penser aux questions que l’on pourrait vous poser et y répondre. Si vous êtes stressé(e) le jour J, vous pouvez bailler ou mâcher un chewing-gum avant. Votre corps réduira le taux de Cortisol tout seul.

L’infographie ci-dessous reprend les idées principales:

 

Présentation visuelle attractive

 

Pour finir, cette infographie est à votre disposition, vous pouvez l’enregistrer et l’utiliser simplement, sans formulaire de contact. Tout ce que l’on vous demande c’est de citer votre source !

J’enregistre l’infographie : Présentation visuelle attractive