Si pour beaucoup, la période actuelle est la promesse de jours ensoleillés, pour les étudiants, le mois de juin est une étape charnière, souvent synonyme d’anxiété. Compte à rebours avant le rendu des rapports ou mémoires de fin d’études !

Sous stress, quel étudiant n’a jamais été tenté de faire du bricolage de textes copiés/collés trouvés sur Internet pour peaufiner son travail ?

Voir communiqué de presse du 02/06/2016

pdf

Constat : Encore trop de « copié-collé » dans les travaux de fin d’année

Des études réalisées montrent que si 97% des étudiants utilisent Internet comme principale source de documentation pour leur travaux de recherche, 4 sur 5 ont recours à des emprunts sauvages non référencés (1). Voilà exactement la définition du plagiat ! Devant une telle banalisation du phénomène du «copier-coller», le recours aux logiciels enseignants de détection de plagiat est croissant. Et, il en ressort que 22% des documents analysés via le logiciel Magister® de Compilatio.net comportent plus de 20% de similitudes avec des sources externes (2). La répression ne peut pas être l’unique solution. L’enseignant n’a aucun plaisir à infliger une punition au plagiaire : lourdeur administrative, perte de temps, constat d’échec… Il convient donc d’intervenir avant l’installation durable des mauvaises habitudes, en accompagnant et en sensibilisant les étudiants, pour ne pas en arriver à la réprimande

Le problème avec le plagiat, c’est que beaucoup d’étudiants n’ont pas conscience de commettre un acte répréhensible par la loi : 51% d’entre eux ne pensent pas que tricher soit mal (3) ! En cette période d’examens, plus de 250 institutions comme l’ESSEC Paris, ont mis en place des actions de communication pour sensibiliser les étudiants au plagiat, basées sur une trame d’accompagnement alliant réglementation, formation et contrôle avec Compilatio.

Concrètement, comment s’y prendre ?

Si la problématique du plagiat est récurrente en période d’examens, c’est toute l’année que les établissements doivent mettre en place des procédures pour sensibiliser les étudiants au plagiat. Faire signer une charte anti-plagiat, rappeler les règles de recherche documentaire, encourager à l’auto-contrôle des écrits… Pour se faire accompagner au fil de ce cheminement, les établissements éducatifs peuvent bénéficier de l’expertise de Compilatio.net dans le domaine du plagiat, notamment grâce à son catalogue de formations.

Renforcer les démarches anti-plagiat : exemples de formations proposées par Compilatio.net

Modules Enseignants :

  • Atelier de discussion autour du plagiat

  • Droits d’auteurs et sécurité des données

Modules Etudiants :

  • Méthodologie de la citation

  • Quizz et jeu-concours autour du plagiat

Sensibiliser les étudiants au plagiat en 3 étapes : Trame d’accompagnement

Instaurer un cadre réglementaire

  • Rédiger un règlement intérieur au sein l’établissement

  • Construire une charte informatique

  • Faire signer un code de l’honneur aux étudiants

(Se) former et (s’)informer

  • (Se) former à l’utilisation du logiciel (enseignants/étudiants)

  • Rappeler les règles méthodologiques de recherche documentaire

  • Annoncer les contrôles anti-plagiat auprès des étudiants

  • Mettre en place des actions de communication au sein de l’établissement (affiches, site en marque blanche, ateliers de discussions, journée de sensibilisation…)

Contrôler et valoriser

  • Analyses automatisées et systématiques des travaux

  • Echange sur les résultats avec l’étudiant

  • Barème des sanctions & système de récompenses cadré

  • Actions de parrainage des comptes Studium

(1) Enquête Sphinx Développement et Six Degrès réalisée en 2007, et enquête Compilatio.net réalisée en 2012 : www.compilatio.net/fr/prevention/ enquetes-etudes///habitudes-de-documentation-et-de-travail-sur-internet-chez-les-tudiants-comparaison-de-donnes-entre-2007-et-2012/
(2) Statistiques Compilatio.net réalisée en 2015.
(3) Source : www.plagiarism.org, 08/04/2008