Lors de la rédaction d’un mémoire, d’une thèse ou de tout autre travail de recherche, la bibliographie est un élément important pour la note finale. Elle référence la liste des sources utilisées dans la recherche documentaire. La bibliographie apparaît généralement en fin d’ouvrage, avant les annexes.

Elle peut arborer différents noms : index, recueil de références, répertoire ou encore  webographie ou sitographie lorsque les sources proviennent uniquement d’Internet.

 

1. Comprendre le but de la bibliographie

> Permettre au lecteur d’approfondir sa connaissance

Le lecteur utilise le recueil de références pour aller plus loin dans la connaissance du sujet et développer sa réflexion. En effet, le lecteur peut retrouver facilement et rapidement les références des ouvrages qu’il souhaite découvrir.

> Attester de la qualité du travail rédactionnel

L’enseignant ou le correcteur d’un mémoire, d’une thèse, d’un travail rédactionnel, juge de la qualité du devoir à la fiabilité des sources utilisées. La bibliographie met en valeur la recherche et la rédaction.  Le droit d’auteur est respecté, le plagiat est évité.

> Prouver le respect du droit d’auteur

Le travail effectué a déjà été pensé et réfléchi par d’autres ? Autant rendre hommage aux auteurs qui sont à l’origine des réflexions menées. L’intégrité académique est toujours valorisée. Le correcteur apprécie que le rédacteur mentionne ses sources plutôt qu’il prétende que ça vienne de lui. De plus, l’authenticité ne comporte aucun risque comparé au plagiat.

 

Plus généralement > article « Pour quoi plagier est interdit ? Quels sont mes intérêts à respecter le droit d’auteur ? »

 

2. Mettre en forme sa bibliographie

Il y a plusieurs façons de présenter sa bibliographie. Avant d’ordonner ses idées, il faut se demander ce que l’on veut mettre en valeur : la richesse des auteurs, des sujets, des types de contenus… Lorsqu’il y a plus d’une dizaine de sources, il est appréciable d’inclure des titres et sous-titres afin de structurer sa bibliographie.

> Classement par ordre alphabétique

On peut renseigner en premier lieu le nom de l’auteur ou le site internet. Ce tri est facile à mettre en oeuvre mais ne présente pas un grand intérêt pour le lecteur car les idées se mélangent.

> Classement par chronologie

Pour mettre l’accent sur la récence ou la vétusté des sources, la bibliographie est classée par dates de parutions.

Ou encore, pour mettre en valeur la chronologie des idées détaillées, on classe les références dans le même ordre.

> Classement par type de contenu

Les sources sont réparties par format de l’information : images, articles scientifiques, vidéos, graphiques, ouvrages, sites internet…

Elles peuvent également être organisées par thème : statistiques, définitions, recherches scientifiques, articles de loi…

> Classement par ordre d’apparition dans le travail

Cette méthode de classement des sources exploitées est facile à mettre en place car il suffit de vérifier que chaque note de bas de page a son équivalence dans la bibliographie.

 

3. Choisir la norme de citation adaptée pour sa bibliographie

Le choix de la norme de citations revient souvent au rédacteur. Parfois l’établissement d’enseignement impose une norme à respecter (se référer au cadre réglementaire, au documentaliste…). Quoiqu’il en soit, une seule norme doit être appliquée pour tout le document et toutes les sources doivent être citées.

Les 4 normes de citations les plus utilisées sont Harvard Reference System, APA, Chicago Style et ABNT :

https://blog.compilatio.net/les-normes-de-citations/

Attention de bien se référer à chaque norme pour voir les subtilités.

 

Lorsque des informations manquent, il faut vérifier la véracité de la source. De plus, lorsque l’auteur ne veut pas être cité, on note « anonyme » à la place du nom.

De même, lorsque l’on ne sait pas qui est l’auteur on peut respecter le droit d’auteur par une mention « inconnu ».

 

4. Maîtriser les outils de rédaction bibliographique

> Studium : pour garantir une bibliographie complète et éviter le plagiat

Studium est la version étudiante du logiciel utilisé par 95 % des universités pour détecter le plagiat. Il est accessible dès 4,95€ et aide les étudiants à vérifier qu’il a cité toutes les sources exploitées pour éviter le plagiat. Studium s’utilise en fin de rédaction pour comparer sa bibliographie avec les sources détectées et ainsi ajuster sa bibliographie et notes de bas de page si besoin.

Les enseignants apprécient une petite note en fin de mémoire et de thèse pour dire que le document a été vérifié par ce logiciel. Cela prouve les qualités d’intégrité du rédacteur.

 

> Zotero : pour enregistrer ses sources et organiser ses recherches

Zotero est un logiciel gratuit qui permet de référencer facilement les sources. Il suffit d’enregistrer les références trouvées sur le net et de les intégrer en bas de page et dans la bibliographie avec cet outil. La norme choisie est facilement appliquée.

Image du « P’tit guide pratique pour étudiants désorganisés« .

 

 

> Word : pour mentionner ses sources et construire sa bibliographie

Word est le logiciel de traitement de texte le plus utilisé par les étudiants pour rédiger les travaux de recherche. Ce que l’on sait moins, c’est que cet outil permet également de gérer le référencement des sources en note de bas de pages et de créer une bibliographie, dans l’onglet « références ».

 

Pour commencer, Il faut choisir la Norme de citations à appliquer pour tout le document. Puis, dans l’onglet « Gérer les sources », il faut renseigner le type de document (article, ouvrage…) et toutes les informations concernant la citations. Il convient de se référer à la liste des sources trouvées avec le logiciel Studium pour être sûr de ne rien oublier.  On peut aussi gérer ces références au fur et à mesure que l’on rédige en cliquant sur « Insérer une citation ».

Lorsque le travail de recherche est rédigé, l’onglet « Bibliographie » regroupe toutes les références. Voici une démonstration de quelques minutes dans la vidéo « Comment insérer une bibliographie et une citation dans Word » :

 


La bibliographie met en lumière le travail effectué pour réaliser une recherche documentaire, un mémoire ou une thèse. Elle est aussi importante que le développement du sujet. La bibliographie doit donc inviter le lecteur à poursuivre la réflexion.

 

Pour aller plus loin :

« Les normes de citations pour éviter le plagiat« , Compilatio.net, 15.02.2019

« CITER SES SOURCES ET REDIGER UNE BIBLIOGRAPHIE« , Sciences Po Bibliothèque, Direction des Ressources et de l’Information Scientifique, 23.06.2017

« P’tit guide pratique pour étudiants désorganisés« , Compilatio